Cyd Toltec

Archétype :  le compagnon

Date de naissance : 1085 AD

Conviction : protection

Mise en situation : faisant partie de la première génération des Cal’Anorrien ayant immigré au Darion, Cyd fut radicalement déraciné de sa nation. Le statut d’immigrant n’était pas chose simple malgré l’accueil sympathisante au Duché de Sevilia. Terre ayant un énorme potentiel pour un Karamain ayant du coeur au ventre. Accueilli chez sa tante, Cyd aida à la création de monastère et village Karamai dès qu’il fut capable de travailler. L’invasion de Danthranos en sol de Darion en 1099 AD, poussa Cyd à s’enrôler comme légionnaire. C’est par la force des armes qu’il aidera à rebâtir la nation Cal’Anorienne.

[JANVIER 1105] – Cyd défia le Roi de Laggan, Aktarus le grand : Je me réveille, j’ai perdu… Le dernier coup du roi m’a quasiment envoyé dans l’autre monde. J’espère de tout mon être que j’ai été digne de mon seigneur. La route du retour ne se fait pas sans ressentiment de ma part. Pour la première fois de ma vie, je me rends bien compte que la force du combat ne pourra toujours me sauver ou régler une situation. Mon seigneur m’a fait chevalier. Je ne peux que simplement répondre par les armes. Je devrais être plus que juste un guerrier. Toute ma jeune vie a été tracée vers cette seule et unique solution, les armes. Aujourd’hui, mon chemin est plus flou que j’aimais, je vais devoir m’adapter pour survivre ou mourir dans mon aveuglement. Ukar, merci pour la force, mais je devrai aussi miser sur Asya pour trouver des solutions autres que par la force des armes. À notre retour dans la maison de mon seigneur, je suis surpris de voir que malgré ma défaite, la majorité des gens sont heureux, car, selon eu, je suis le seul à être sortie ‘’vivant’’ d’un affront pareil avec ce roi. Je me fais la promesse intérieurement qu’un jour j’aurais ma revanche. Le roi nous a mis sous bonne garde/protection en nous imposant Maève, une de ses lieutenants. Je n’ai en elle aucune confiance et j’espère être débarrassé de cette intruse rapidement.