La chronique de l’immortel

La chronique débuta en 2018 met en œuvre une histoire médiéval fantastique reprenant des codes plus romancer qu’historique pour ce tournant de l’histoire. Si nous devions situer la période selon l’ordre chronologique des chroniques, ont pourrait la placer dans une dizaine d’années après la Chronique de Dathrien.

Prélude

La cosmogonie du monde est ancienne et depuis le grand avènement, le statuquo règne en maître et le maintien des règles est fait par une poignée d’archi-mage qui garde les portes du monde des hommes, limitant les interactions avec les immortels. Les Immortels, souvent appelés ange ou démon, sont les premières créations des dieux primaires et un regroupement disparate de puissants êtres éparpillés à travers les différents plans ou univers d’existence. La puissance de ces être dépend de l’adoration permissive des mortels et de l’accumulation de pouvoir par vampirisme de leur semblable. En sommes, par soumission, un Immortel peut engloutir le pouvoir d’un autre Immortel.

Dans un demi-plan à la dérive, un Immortel se réveille. Le plan est au bord de la destruction et sa puissance n’est pas suffisante pour le reconstruire. Assis sur son trône, il n’est pas encore en mesure de refaire le fil des évènements pour comprendre la raison de sa dérive dans le néant. Ramassant les restes de sa mémoire, il est en mesure de bâtir un sortilège lui permettant d’ouvrir une petite brèche sur le plan des mortels. Juste assez fine, pour le laisser transférer une partie de son être dans le corps d’un mourant. Il doit trouver un moyen de bâtir un culte en son nom pour lui permettre de gagner en puissance. Ceci est essentiel pour réussir à maintenir son plan en vie et par la même occasion de revenir en force.

Quel sera son culte, par quel nom, les mortels l’appelleront, quel en sera ses dogmes et comment le faire de manière à ne pas attirer d’autre Immortel à sa perte ?

Le mortel en question se réveille dans un caniveau dans la cité d’Amora dans les iles du Kayrad & Rhon, Dépouiller est gravement blessées. Sillonnant les rues et ruelles, il tombe inconscient devant l’échoppe du vieux Randall White. Marchand de brocante d’occasion, complètement sourd d’une oreille, mais surprenamment sympathique. Il le soigne du mieux possible, te nourrit et t’habille convenablement. Il le prend sous son aile, sachant que sa destinée n’est pas celle de l’être ayant été laisser pour mort dans le caniveau.

Game Setting

Les Tomes

Livre 1 – L’Ordre des Lions Noir

Retour