La hiérarchie des Immortels

Les enseignements d’Ismer Fios

Ismer Fios

Ismer Fios, Grand Sage

On ne peut être certain de cet ordre, car le commun des immortels est d’avoir une gargantuesque fierté, tout comme leur ancêtre le fut jadis. Il est alors rare d’entendre un immortel se dire hiérarchique inférieur d’un autre immortel. Cependant, dans une même famille d’immortel on est facilement en mesure de comprendre qui est les patriarches ou matriarches et qui sont les sénéchaux. Je me lance dans les termes, mais je vais tout de même reprendre, encore une fois, à la base pour permettre une meilleure analyse plus tard.

Selon Dame Larousse, une imminente linguiste et collègue, on pourrait définir les immortels comme étant des êtres n’étant pas sujet à la mort, qui durerait toujours ou dont le souvenir est bien vivant et qui est assuré de durer dans les mémoires des mortels.

Cependant, avec aucun moyen de vérifier cette notion, nous sommes obligées de nous en remettre à la foi. Les immortels ne sont pas sujet à la mort, mais leur représentation physique peut mourir. Cette mort à un impact sur son être qui perdra en puissance. Cette perte de puissance, pourra le rapprocher à une âme mortelle. Le gain de l’âme mortelle efface tous liens familiaux avec ses ancêtres et il deviendra ou redeviendra alors un sacrifié.

Les sacrifiés sont les descendants des premiers immortels ayant été créer sur Odélion. Initialement, les immortels pouvaient procréer et avoir une descendance. C’est cette descendance qui devinrent les soldats de la guerre divine et ils furent, comme leur nom l’indique, ceux ayant été sacrifié dans cette guerre. Ils n’ont pas reçu le droit à l’ascension comme leurs ancêtres. Cependant, gardèrent le droit à la procréation et à donner la vie à d’autre mortels tant que leur âme restait dans leur enveloppe terrestre. Une fois la destruction de cette envellope, les premiers sacrifiés acquirent l’ascension sacrée. Donc, les immortels ne peuvent avoir de descendance. Ils doivent adopter les sacrifiés en ajoutant dans leur famille, dans leur clan ou, dans le cas qui nous intéresse, dans leur panthéon.

Alors, si l’on veut créer une hiérarchie des immortels, il y aurait, les Divinités, les Patriarches ou Matriarches, les Sénéchaux, Les Paragons, Les Saints ou Saintes et les Sacrifiés. Il existe un pont entre les immortels et les mortels, qu’on appelle les Inumains. Il s’agit de la descendance créer entre un mortel et un sacrifié post ascension sacrée. Celui-ci décide volontairement, de donner une partie de sa puissance au rejeton, résultat de cette union. Les Inumains possèdent souvent des traits de caractère de leur parent immortel, mais ils arrivent souvent qu’ils acquièrent ce rang selon leur ligné ou plutôt leur ancêtre. Ils porteront alors le nom de Héros.

Divinités : ils représentent les plus puissants et les plus anciens immortels, ceux qui furent les premiers. Souvent appelés les premiers nés, ceux ayant partager le savoir universel avec les dieux créateurs. Ils sont 7 : Khali, Ukar, Frazur, Azod, Adrax, Maelyr et Asya.

Patriarche/Matriarche : ils sont les roi et reines, représentant les différents clans d’immortels des différents mondes du multivers. Ils gouvernent maître sur leur domaine et possèdent leur propre agenda politique. Ils respectent les divinités, par crainte ou par admiration, mais ne sont pas du prompt à obéir au doigt et à l’œil. En comparaison avec notre monde, il représente la haute noblesse des royaumes.

Sénéchaux : ils sont les chefs de familles, de lignés, de castes. Ils sont les vassaux des patriarches et matriarches. Seigneur en leur terre, ils joueront la grande politique pour se mettre en faveur de leur suzerain tout en tentant un jouer leur carte pour de prendre place dans la famille du patriarche ou matriarche et ainsi mettre la main sur le titre.

Paragons : ils représentent la voix et les doctrines des divinités. Ils sont ceux qui applique la justice divine et qui juge. Même si leur rang est moindre, ils peuvent acquérir plus de pouvoir qu’un patriarche ou matriarche selon le bon vouloir du dieu qu’ils servent.

Saints et Saintes : ils sont la représentation des clans divins sur la terre des mortels. Ils sont les seuls immortels de grande puissance à pouvoir faire le voyage sur Odélion. C’est à travers leur noms que les mortels fondent leur Église et leur pouvoir ecclésiastique. Certes, les mortels servent les dieux, mais à travers les préceptes des saints où saintes les représentants.

Sacrifiés : sont tous les autres immortels n’ayant pas encore acquis l’illumination requises pour rentrer sous les rangs des divinités. Ils sont ceux n’ayant pas de sang noble ou reçu l’invitation de joindre les rangs supérieurs d’une famille. Ils font parti d’un clan, mais comme soldat ou citoyen du royaume. Ils ne détiennent pas de lien ancestral avec les premiers immortel d’Odélion. Leur nombre est colossale. On peut les retrouver partout, même sur Odélion. Ils sont les aberrations, les célestes, les dragons, les élémentaux, les fées, les démons, les diables et les géants. On ajoute souvent les Inumains dans cette catégorie, faute de mieux.

Une dernière cohorte d’immortel s’interpose entre les saints et les Paragons. Ils sont ceux ayant pris un recul dans cette guerre divine, ceux désirant rester neutre dans le grand dessein des choses. Ils aiment se donner le titre pompeux d’Immortel Pure. Les plus connu sont les Archi-Mages du messager lunaire.

Retour