La purge de Razicakra

Le rouleau fait de jade et possédant des embouts fait de rubis, possède plusieurs inscriptions, dont l’identité des âmes et des gardiens, tous lier à un signe du Zodiac.

PURGE-01

PURGE-02

C’est lorsqu’Ethan se permis de vérifier la teneur du rouleau qu’il fut en mesure de percevoir quelques enclavures sur le rebord d’un des embouts de rubis. Jouant avec ses outils de finesse, il fut en mesure d’ouvrir le sceau et de découvrir plusieurs feuilles de parchemin. Celles-ci contenant des notes manuscrites de la part de Calkua.

Razicakra-feature

Razicakra – Reine du Châtiment

Plusieurs parchemins expliquent en détail la légende de la purge de Razicakra. Razicakra, dit la reine du châtiment, serait une réponse des Seigneurs Dragon envers une monté des diables durant le premier ère d’Odélion. Douze dragons immortels sacrifièrent une partie de leur essence pour créer Razicakra, une entité capable de cracher sa haine au démon Belzarus ayant assouvie le peuple draconien des terres aride de l’Ombre’Centre. Razicakra Châtia le démon, le bannissant ainsi de la terre des mortels. Pour ne pas subir le même sort par d’autre entité vengeresse, comme les archmages, Razicakra purgea son âme en douze parcelles et remit celle-ci aux différents clan draconiens d’Odélion. Une parcelle d’âme fut remise aux archmages pour soutenir la neutralité qu’ils voulaient imposer à cette époque. Chaque âme portait alors le nom du premier immortel ayant sacrifié son essence pour créer la reine du châtiment.

De ces draconiens découlèrent les Karamains et c’est ainsi que naquirent les familles premières, les ancêtres Karamains. Le nom des gardiens, protégeant les âmes, fut perdu au fils du temps et la légende de Razicakra passa petit à petit dans l’oubli. Jusqu’au moment où mes guerres avec avec les Goromains, me mena à rencontrer Nefheru l’Archmage de Laggan. Il était le gardien de Yua-Pel, l’âme remise aux Archmages lors de la purge. C’est ainsi que je pris connaissance de la légende et fut en mesure de devenir le gardien de ce savoir Karamain ancestrale. J’ai caché les informations que je possédais et mes recherches sur cette légende au sein du temple de Kylderrey, dit le calme. C’est dans ce temple que je fus en mesure de m’extirper de ma situation épineuse avec moi-même et mes origines et retrouver le nirvana. La mort vint me trouver et j’étais en paix avec le dénouement de ma vie.

Calkua ToltecLorsque qu’une fillette, flanquer de Salim le fourbe, Aktarus et Jessie Macdowne, trouvèrent le moyen de troubler mon repos éternel, que ma quête commença. J’étais mort, mais à la fois vivant. Je ressentais le froid, comme si Kevéror le blanc, me soufflait constamment son hiver éternel. Une source de lumière chaleureuse me força à m’approcher des renégats d’aventuriers parcourant mon tombeau. C’est à cet instant que j’ai remarqué la présence d’Abe Braddock, dû moins de son squelette animé, portant l’armure et les blasons de la famille Braddock. Je n’avais pas toutes les réponses à ce nouveau puzzle, mais lors de mon arriver dans la salle, Braddock venait de trancher le bras de Salim qui riait aux éclats, comme pris d’une folie sans borne, adossé à cette source de lumière divine. Macdowne fut le second à tomber, décapiter par la lame de Braddock devenu d’un rouge incandescent. Aktarus et Salim furent en mesure de mettre le chevalier hors combat. Ils quittèrent la salle me laissant me sustenter de cette chaleur. C’est à cet instant qu’un Archmage prit contact avec moi. Sphere du Savoir UniverselleCe n’était pas Nefheru, mais sa voix me semblait familière. Sa magie me permis de m’isoler de ce besoin addictif à la chaleur et m’expliqua que la fillette était un dommage collatéral d’un dessein divin plus grand. Il me supplia de l’aider dans sa quête. C’est ainsi que nous priment possession des corps des deux sbires de la fillette devenue dame, à la suite d’une incantation de Salim. Pour ne pas éveiller de soupçons, tous deux furent obligé de jouer le rôle d’homme de mains que de notre nouvelle maîtresse, nommé Neerla. C’est en sortant de mon tombeau que je me suis rendu compte que Laggan avait tombé. Nous avons quitté ce lui de désolation et retourner vers l’île d’Alsook, le domaine de Neerla. Ses commandements me menèrent vers Avinter, où je fis la guerre contre plusieurs chefs de clan Dragh. C’est lors d’une escarmouche que je fis la rencontre de Maève. Elle était la fille adoptive d’un forgeron tuer par la main d’un de mes hommes. Je la pris sous mon aile, malgré son jeune âge. Elle semblait posséder une puissance que peu de mortel possède, elle nous serait très utile le moment venu. C’est ainsi que je pris connaissance de la marque de Neferhu, une marque que son père apposait sur ses armes et plus j’en apprenait sur cette marque, plus je fus en mesure de comprendre le lien entre Neferhu et ce forgeron. Tout me ramena aux Wildfires, à Montgomery Wildfire.

Agator BoneheadDans les plans de Neerla, Laggan y jouait un grand rôle. Cependant, mon statut de brute épaisse et de la complexité pour l’Archmage de contrôler l’esprit de Salim, nous relégua au rang de second violon, nous laissant peu d’information. Agator Bonehead fut celui affecté à Laggan et la robustesse des clans ayant gravis autour du lac depuis notre départ requérait une force de frappe, plus brutal que fine. C’est ainsi que je me proposai pour le poste. Mon but personnel fut de mettre la main sur la tombe de Montgomery et de comprendre ce qui était arriver à Neferhu. Ma découverte fut grande quand je fus en mesure de comprendre que l’Archmage avait été vaincu par un disciple et qu’il avait pris soins de remettre l’âme dans les mains de Montgomery. De retour dans la tombe, je fu en mesure de revoir le corps de Montgomery, putrifié, mais toujours vivant. Il avait subi le même sort que mon corps et cette malédiction des lieux rendait l’endroit dangereux, surtout lorsque la magie qui émane du globe de savoir, permis de remettre sur pied Neferhu et mon propre corps devenu qu’haine et désolation. À la suite de multiple conversation sans queue ni tête avec Montgomery, j’ai été en mesure de connecter avec son âme et de discuter sainement. Utilisant la puissance de l’âme de Yua-pel, Montgomery avait créer un marteau de guerre pouvant à la fois dissimuler l’âme et aussi lui servir d’outil multiple pour ses travaux d’architecte. À sa mort, son marteau fut enterré dans ce tombeau, avec son corps et son savoir, par son fils Owen. Le marteau était dans la salle, mais possédait aussi cette marque que Maève appelait la marque de Nefheru. C’est en fouillant, avec l’aide de Salim, dans la bibliothèque de Nefheru que j’ai été en mesure de comprendre que cette marque appartenait au démon Talranôg. Je n’avais pas plus d’informations, mais selon mes discussions avec Salim, il y a de forte chance qu’Owen est perdu l’âme et c’est ce démon qui s’est retrouvé avec. Ce marteau possède toujours une grande puissance, mais l’état de Salim, ne me permet pas d’en savoir davantage. J’ai pris la décision de détruire les escaliers de la montagne quand Agator a pris la décision d’utiliser la montagne et de me désigner comme étant le roi des clans. Ceci lui permettrait de mieux se fondre au peuple. Ce lieu maudit doit rester hors d’atteinte d’Agator, car il en serait capable du pire. Surtout depuis que la dépouille du Braddock avait disparu, avouant que le lieu pouvait ressusciter n’importe qui.

Curt-FaceC’est en discutant avec la sorcière Braddock que j’ai été en contact avec les évènements qui se passait au Cal’Anor et du réveil d’Enthranos, l’impie. De plus, elle me parla de ce qu’elle appelait, sa petite prophétie. Un homme de foi, élu des dieux, amènerait en Laggan, des héros pouvant apporter la lumière à ceux désirant combattre les ténèbres. Lorsque les rumeurs qu’un Karamain avait mise à mort Abidan Jared en Dorstone, j’ai su qu’un Toltec viendrait prendre ma relève. Les Toltec seraient ceux qui apporterait le salut de notre race, me permettant aussi d’obtenir le pardon ultime d’Ukar pour l’avoir délaissée jadis.

 

Retour