Le projet

Pourquoi en parler aussi rapidement ? juste parce que crois qu’il faut battre le fer quand il est chaud et que contrairement à ma dernière lancer de création d’univers de jeu, qui est partie en couille et devenu un monstre de règles et une chimère de plusieurs essais. Je crois qu’il faut que j’expose à tous, les buts que je me fixe pour de cette nouvelle itération de jeu. La première règle est de toujours garder les deux pieds dans le système de jeu de donjons et dragons 5e. je me donne le droit d’en changer plusieurs morceaux, mais la base des règles doit rester la même.

Mécanique de jeu

C’est en lisant cette section que certain joueurs retiennent leur souffle et espères au mieux ! Voici quelques points que je penses modifier et j’explique sommairement pourquoi, sans aller dans le détail, je désire changer les choses.

Vitesse des combats. Je veux des combats rapide et simple. Pour ce faire, je vise à réduire le nombre d’attaque par rounds, le nombre de point de vie et les dégâts. Être plus prêt des dés que l’on lance. Réduire la valeur des modificateur et les Degrés de Difficultés. En sommes, je veux réduire l’utilisation des mathématiques à ma table.

Lanceur de sort. Je pense sincèrement que la mécanique du nombre de sorts par jours devient un peu dépassé de ses racines de roman de « fantasy pulp« . Pourquoi le mage n’aurait pas le droit d’incanter aussi souvent que le guerrier peut frapper une cible de sa lame ? D&D a fait que toutes les classes se valent, pourquoi ? C’est de la magie ! Il faut que ça sorte de l’ordinaire ! Diminuer le nombre de sort connu, mais rendre ceux-ci accessible en tout temps. voilà l’idée de base.

Compétences. On met cela au recyclage en gardant la gestion des outils. On a déjà les caractéristiques qui servent à représenter le personnage et le reste devrait être la représentation des acquis dans sa vie avant de devenir aventurier. Je trouve que les compétences nous enferme dans des petites boîte et ça brime l’immersion et ça limite l’imagination. J’ai jamais adhéré aux compétences qui s’améliore quand tu montes de niveau. Je voudrais de quoi qui récompense l’expérience de vie du personnage. Plus il est vieux, plus il a des chances d’en savoir davantage sur son métier. Plus il est éduqué, plus ses connaissances seront étendu.

Concept

Une refonte de certain contenue de donjons & dragons qui me semble pas représentatif de mes goûts actuel. Un autre sujet épineux, mais je crois ici être en mesure de faire la part des choses. Le concept du jeu est pour moi ce qui porte sur la création des personnages. Je parle alors des races, classes, pouvoirs, sorts et de la gestion de tout ce qui est hors combat.

Races. rare sont les joueurs qui désire interprété un personnage ayant une races autre qu’humain et qui prennent le temps de lire tout ce que le jeu demande de savoir. Plus il y a de possibilité, plus le MJ doit faire du contenu possiblement sous utilisé. Je veux quitter l’univers de donjon et dragons, alors je crois qu’il ne faut pas reprendre les races jouables telles qu’elles sont. Donc, humain majoritairement et possiblement une ou deux races. Ce qui va me permettre d’avoir assez de temps pour les définir complètement. Jouer cette race sera alors clair, simple et toute l’information sera disponible. Pour l’humain, mon univers se coupera de civilisation historique. Pas de civilisations d’Orient, Amérindienne, Nordique où autre, mais un genre de meltingpot des coutumes de chacun.

Classes. Combattant, Roublard & Magicien uniquement. J’entend déjà les hués ! En fait, je me pose une questions. Si l’on retire les aptitudes que décrivent le livre du joueur, quel est la différence entre un barbare, guerrier, rôdeur, moine, paladin ? Leur style de combats, leurs origines, leur rang social ?  Je veux remettre l’idéologie de ma dernière création, un personnage à la carte. C’est ce que je pense qui plait le plus au joueurs. Le personnage peut alors évoluer dans le temps. Il débuta sa carrière comme simple soldat où il apprit les armes et la guerre et finira sa vie dans un vieux monastère où il apprit les arts martiaux et la maîtrise de son corps et esprit.

Magicien. Je le met légèrement à part, car je pense retirer toutes les classes de lanceur de sort, mais je remplace par un groupe générique qui sera nommé magicien et qui pourra avoir accès à tous les sorts du livres du joueurs. Aucune limite ! Un magicien qui apprend ses sorts par des heures d’études et non parce qu’il à sa dans le sang ou parce qu’un dieu lui permet.

Jeu de simulation. Je veux m’éloigner du style arcade que les dernières version de D&D nous offrent. Je veux pas devenir un expert de la survie, mais je veux remettre au goût du jour les périls des voyages en nature. Les intempéries, la rationnement de nourriture, les chances de se perdre en nature. Je veux regagner cet élément de gameplay perdu. Pour ça il me faut des règles claires et juste.Ça s’ajoutera à un style de jeu plus rude et plus encrer dans le réel. Remettre d’avant le fait que les personnages sont des héros, sans le côté tragédie grecque, mais des élites parmi les normaux. En fait, les personnages important son unique et de légende et les autres sont normaux.

Univers Fantastique

Le dernier point, le plus important et celui qui est le plus chers à mes yeux. Personnellement, j’ai un peu perdu de l’intérêt pour le médiéval. Pas toute la période, mais celle qui couvre les années 1400 à 1600. J’ai envi de quoi de plus gore, plus brutal et plus mature dans son style.

Âge de bronze. Je veux un univers un peu plus préhistorique avec un minimum de technologie, ramenant le tout à la puissance des hommes, au lieu de leurs inventions. Je ne veux pas faire la même erreur et être trop proche de la réalité historique, mais un game feel plus sauvage plus robuste. Si j’avais à le situer dans un âge qui représente notre historie, je dirais les début du temps de la Grèce Antique. Donc, rien d’historique, ont reste dans la fantasy, mais avec une saveur plus ancienne que le médiéval.

« Sword and Sorcery Fantasy« . Je veux mettre en place un univers du style Conan le Barbare, Rahan, Dark sun, Fire and Ice et ces éléments de science fiction un peu kitch des années 70 et 80. L’Homme vs la Nature, Des serpents géants, des tigres à dent de sabres, des dinosaures. Une fantasy plus sombre, où la civilisation humaine est au plus bas, les riches utilisent les pauvres, l’espoir est perdu, un monde post-apocalyptique où sur le bord d’être détruit. La vie humaine ne vaut pas chère et la misère est commune. Il n’y a pas de chevalier blanc sauveur de l’orphelin. Du moins, pas tant que les personnages le deviennent.

Level Hard. Je ne parle pas ici de créer des game avec un haut niveau de mort de personnage, mais je veux redonner cette frousse de mourir à chaque fois que les personnages s’aventure dans un donjon. Cinq squelettes qui s’anime dans une salle doit créer un légère panique, non parce que les squelettes sont dangereux à l’extrème, mais que sa présence signifie quelques choses de surnaturel.

Aventurier. Devenir aventurier est une nécessité pour s’extirper de la misère et pouvoir gagner le confort d’une vie paisible par le gain de richesse et pouvoir. Un monde où rien n’est découvert. Il n’y a pas de grand voyageur, il n’y a pas que quelques villes connu des hommes et l’immensité des terres qui s’offre au personnage. (West Marches Game).

Pas de divinité. Les dieux sont mythiques, mais ne s’implique pas dans la vie des mortels. Toujours omniprésent, il ne sont pas compris où sur-analyser par les peuples. Par de religion globale, mais des multiples petits culte. La magie est de nature chaotique et provient des coins les plus sombre de l’univers. Provenant possiblement de démon est craint et toujours diaboliser par les gens. Une magie rare et dangereuse. Oui, je pense que les magiciens deviendront plus puissant que les autres classes, mais possèderont un danger toujours présent.