Livre 1 – Le Comté de Dorstone – Séance #17

Après avoir eu nos réponses avec l’aide de Godrick, nous quittions donc la quarantaine du village de Gloendgill pour nous diriger à Embelton. Nous retournions là-bas, car ici, à Gloendgill, nous n’avions plus rien à faire et en plus nous avions reçu une note de la part du Légionaire Bélanger qui nous disait que l’Évêque avait trouvé une piste de solution et il demandait notre aide pour la mettre en action. Durant la route, Curt nous parla d’un genre de « quête sainte » qui nous conduirait dans le Nord du comté. Arrivé à ce lieu-dit « saint » Curt devrait pouvoir trouver la solution, ou du moins une piste.

Arrivé à Embelton, Curt fut demandé pour aller voir la femme d’Horace qui avait possiblement contracté la maladie, dû moins elle était inconsciente. Pour le reste du groupe, nous sommes allés vaquer à nos occupations. Je partis donc méditer. Peu de temps après, Ethan est venu nous chercher James et moi, pour nous raconter une drôle de scène à laquelle il avait assisté quelque temps au paravent. Durant notre temps de repos, Ethan est allé dans la forge qui était près de l’entrée de la mine. Tout en restant discret, il vit l’homme qui avait tenté de tuer Curt et moi, aller voir les deux gardes de la porte de la mine, et ce comme s’il les connaissait, et ce malgré le fait que les gardes sont normalement des hommes de droiture de la légion… donc, pourquoi connaître un malfrat? Puis l’impensable se produisit. Les deux gardes et le malfrat fraternisaient, même plus, celui-ci demandait sa prime pour avoir tué le premier guérisseur et ensuite, de tenter tuer le paladin Curt. La suite de l’histoire n’était pas banale, Les Sergents de l’ordre voulant le payer, ils lui tendirent un piège à la place. L’un lui tendit un sac de pièces, pendant que l’autre se plaça en arrière pour l’assassiner. Ils mirent le corps du pauvre bougre dans la mine et tout retombait dans l’ordre des choses. Mais comment deux hommes de la légion pouvaient-ils faire de tels actes? James était aussi sous le choc que nous.

Après une bonne discussion et l’élaboration d’un plan, nous avions décidé qu’avant d’aller en parler à Curt, nous allions tenter quelque chose pour avoir plus de preuves et prouver les dires d’Ethan. Il fut décidé que j’irais parler/questionner les deux gardes sur leurs agissements, plus une méthode pour les provoquer que de négocier où enquêter.

Pendant que James et Ethan allaient se positionner plus loin avec les hommes dans leur ligne de tire avec leurs arcs. Le plan était bon en pratique, mais mes qualités dans l’art de la discussion, étant que très modeste, le résultat nu pas nécessairement ce que l’on avait prévu, qui plus est, il était maintenant trois devants la porte. La discussion finie court et le combat s’engagea. Le tout se déroula rapidement et chacun de nous prit le dessus sur son adversaire.

MineEnsuite, nous sommes entrées dans la mine pour voir ce que réellement il y avait. Avec tout ceci, nous commencions tous à douter de tout, des légionnaires du coin, Bélanger et même de l’Évêque. Et nous avons eu réponse à nos doutes dans cette mine maudite.

À travers des chemins sinueux et très lugubre, nous avons découvert bon nombre de corps sur le sol ainsi que des centaines de rats qui mangeaient ceux-ci. Parmi les dédales de la mine nous sommes tombés dans un piège qui nous a coincés dans un tunnel et, comme revenant de cette vision d’horreur à la capitale de Darion, quelques hommes rats sortis de la noirceur de la mine pour nous attaquer. Leur fureur au combat et leur haine sont immenses et certains d’entre eux se blessaient volontairement pour réussir à nous atteindre. Les tunnels de la mine étaient lugubres et très étroits, rendant la progression dangereuse, comparé aux créatures diaboliques peuplant l’endroit. Nous avons trouvé un autre chemin qui avait été bloqué par un éboulis, mais Ethan précisa que ceci était plus une tentative de barricader le chemin. Ethan nous indiqua à moi et James comment le déblayer, celui-ci étant quelque peu blessé depuis notre dernière rencontre avec cette vermine infernale. Mes sens me permis de comprendre que d’autres créatures peuplaient les lieux et que le temps et notre éclairage leur permettraient de me tomber dessus sous peu.

Une fois dans la pièce nous avons découvert un mini entrepôt ou plusieurs caisses et jarres étaient entassées dans les lieux. L’inspection de celle-ci révéla une lugubre découverte de sang et de membre humains et animaliers. Une lueur rougeâtre et une mélopée provenant du sous-soul étaient perceptibles, là où un remonte-charge de fortune avec été installé.  La vision à notre arrivée… Par où commencer? Tout était éclairé au centre, il y avait un autel sur lequel reposait le corps quasi sans vie d’Horace qui, soudée sur sa cage thoracique, possédait une pièce dorée sertie de gemme. L’ÉvêqueHobgoblin pour sa part, était au-dessus de lui à faire des prières pour le moins douteuses. Percevant ceci comme un rituel satanique, nous avons préparé notre charge et donc attaqué tous ensemble l’Évèque sur le champ… Du moins, c’est ce que nous pensions. Son corps tomba dans une mare visqueuse et sanguinolente. L’instant suivant une immonde créature se leva de l’emplacement du corps de l’Évêque. Un énorme monstre avec une hanche qui semblait ne pas venir de ce monde. Après un combat acharné, la bête fut vaincue et il retomba, raid mort, là où il devait rester. James et Ethan étant épuisé et largement blessé, nous avons pris la décision de nous reposer avant de faire le tour des lieux et quérir Curt pour lui faire part de notre découverte. Mais, avant même d’avoir le temps de nous asseoir, le remonte charge était activé et quelle n’en fut pas notre surprise de voir Curt y descendre.

J’espère qu’il aura plus de réponses que nous et qu’il nous aidera à comprendre ce qui sait jouer ici.

Qu’Ukar bénisse ces terres et qu’Asya nous en dévoile tous les secrets.