Livre 2 – L’avènement de Laggan – Session 29

Capture[17 mars 1105] : contrairement à l’idée de base, le village Karamain semblait étrangement bien préservé et en bonne était. Ce n’est qu’après quelques minutes d’observation, que tous prirent conscience de l’importance qu’apporte un Karamain dans la création. Un Karamain crée, il ne construit pas. Pour ces être pouvant vivre plusieurs siècles, prendre son temps devient tout autre choses. Le Village fut bâti en en l’honneur du dieu Kylderrey, dit Le Calme. Tyr - Kylderrey, La CalmeUn clan Karamain visant d’avantage sur la méditation et l’attente de la perfection par la contemplation que par le sacrifice et l’adoration. Le village ne possèdent pas de maison de chef ou de lieu de pouvoir politique, uniquement un temple adossé au flanc de la montagne. Dans ce temple au conception très orientale, ce trouve plusieurs précepte de Kylderrey, celui qui impose sa justice et qui délivre celle-ci le plus équitablement possible. Savoir peser le bien et le mal, le chaos et l’ordre, dans un but de maintient de l’équilibre de la vie. Le temple accueillait aussi plusieurs petites alcôve et la grande majorité de celle-ci possédait une petite figurine représentant un Karamain. L’émerveillement des héros furent immense d’y retrouver les figurines de Cyd et une alcôve ayant la mention Tim… Curt observa que les alcôves de Tim, Cyd et Calkua avait été nettoyer ou du moins plus un grain de poussière était perceptible. Durant ce temps, Godric et Ethan prirent conscience qu’une salle secrète état présente sous la statue du dieu dragon. Une clé de cristal serait nécessaire pour ouvrir cette porte, et que derrière celle-ci une magie y était présente. Serais-ce en lien avec ce que les Karamain gardaient ici ? Le pouvoir de Kylderrey ? La Justice Divine…

054345cafc94639c2f692edd36fb9b1f[18 mars 1105] : suivant la caverne à la fin du village, les héros finirent dans un plateau ou les vestiges d’un pont de fabrication ancienne empêchait la progression. Un son de cloche permet de percevoir un moyen de transport alternatif. Des cordages et un chariot permettait de traverser, mais comment ci rendre ? James-Jay, fouillant une caverne non loin, se rendit compte qu’une énorme chaleur émanent d’une source d’eau thermale de l’autre côté du mur. Une entré caché permis alors de rejoindre cette salle de nidation, ici on tente de reproduire la procédé de la montagne de fer, mine de feu Horace Ward. Les Orcs, sont alors une source de créature créer magiquement. Mais quelle source de magie, utilisent-ils ? La réponse, tomba sous le sens de Curt, ressentant une énergie puissante d’un être de lumière… Tim ? Un œuf de dragon ? Comment est-ce possible ? Sécurisant l’endroit et s’assurant que Joe et Chris gardent celui-ci. Les héros sonnèrent la cloche, prirent le chariot, ce téléphérique… et seulement à mi chemin, ils comprirent que la source de locomotion était un ogre en non un système complexe d’engrenage et de magie. Pure muscle démoniaque et un énorme bâton.

Et finalement, tous furent en mesure d’obtenir une vision, longuement oubliée de la Black Storm

Black_Storm

L’entré vers l’immense forteresse laisse présager que même la court avant fut jadis lieu de commerces et d’artisans. Plusieurs bâtiment de pierre présent, permettant à Ethan de reconnaître forges, échoppe et étables. l’entre porte ouverte de la prison, présageait possiblement la présence d’orc.

Un ferrailleur orc, semblait à l’œuvre et tentant re prendre le plus grand nombre de parcelle de fer que l’immense forteresse se permettrait de recracher. Le premier étage permet de comprendre que le lieu était une prison à multiples cellules et que le lieu fut déserter et depuis longtemps piller de tout. Les murs sombres semblait être recouvert d’une suie noirâtre et collante. L’investigation du premier étage permis de comprendre que la salle centrale aurait jadis abrité un centurion nommé Lane et qu’il dirigeant sous le commandement de l’Empereur Tibérius. Nul trace du dirigeant actuel ou le dernier ayant assis sa domination sur le trône de cette salle. Une cellule, près de l’escalier menant à l’étage supérieure laissa percevoir un corps squelettique et démembrer, mais ayant garder un vestige du passé. Un espèce de journal ayant appartenu surement à un garde des lieux.

« Aujourd’hui, nous avons reçu l’ordre de nous rendre au camp retrancher du Seigneur Kardiguan et de mettre sous arrestation la compagnie des dragons pourpre et leur général Jessie Macdowne. Cette troupe de mercenaire est en opération depuis plus de 5 ans dans le nord s’occupant de mission des plus périlleuse. J’ai même des frères d’arme qui ont combattu sous son commandement dans les forêts D’Azook. Selon les rumeurs que j’en comprend, Evan Ward aurait fait preuves au Comte que les mercenaires comploteraient avec la Baron Braddock pour l’envahir. Je ne sais quoi en penser, mais arrêter ce commandant de légende me rend perplexe. Le Clan Macdowne sont des Dragh allier de Darion depuis le début de la guerre. »

Cette note, outre soulever d’autre question, ne fut pas la dernière retrouver dans tout le bâtiment.

ÉCHANGE D’ORDRE SERGENT JOUR/NUIT

Selon les informations de la tour de garde reçu cette nuit, la magicienne Esméralda serait en route vers Black Storm. Comme en veut la coutume, vous allez avoir besoin de deux gardes supplémentaires pour assister Dame Esméralda dans ses traitements au seigneur Abraham Braddock. Faites attention, il est toujours très colérique lorsqu’il la voit. Ceci semble s’estomper après quelques minutes.

***

 
Avec les progrès fait de par Dame Esméralda, Le commandeur à demander que dame Anna poursuive les traitements que donne Esméralda. Celle-ci aurait les mêmes agissements, mais elle ferait ceux-ci sur une base plus régulière. Préparer deux gardes de nuits, juste au cas.

***

Clairement, dame Anna n’avait pas compris correctement comment faire les traitements. Ce n’est que lors de ma dernière ronde que j’ai remarqué que la salle d’interrogation était encore fermée. En entrant, Braddock était endormi dans la chaise et Dame Anna était assise dans un coin, les deux gardes morts et étrangler. Elle dit ne pas avoir été brutaliser, mais quelle a eu une bonne frousse. Une longue frousse ce n’est pas peu dire, toute la nuit à tenter de raisonner ce fou furieux. Dame Anna dit qu’elle va s’arranger pour parler au commandeur de cette situation, limitant probablement les dégâts. 

***

Je ne suis pas certain que la limitation des dégâts soit l’idée première du commandeur lors de son inspection. J’ai joint les ordres dans la commode, mais plus aucune visite n’est permise pour le seigneur Abraham Braddock. Il doit rester en confinement et plus aucune interaction doit être prise avec lui, pas même Dame Esméralda. 

JOURNAL DU PRÊTRE

Les gardes mon amener la petite du commandeur ce matin, ils l’on retrouver devant la porte scellée du haut de la tour avec le chien mort entre ses bras. Elle m’a dit d’un ton direct et monotone qu’elle avait mis fin délibérément à la vie du chiot, car celui-ci n’arrêtait pas de japper après elle. Elle avait les mains ensanglanter et le sang provient de l’animal. Dame Anna est rapidement venu réclamer sa fille avant que je puisse poursuivre mon investigation sur ce que la petite avait fait au chien. Dame Anna ne me tient réellement pas dans son coeur… Elle possède un de c’est parfum enivrant, une forte odeur d’épice sucré, sur laquelle je ne peux mettre le nom. J’ai souvent passé du temps avec le cuisinier pour en avoir le coeur net, mais je ne suis pas en moyen de mettre la main dessus.

MESSAGE D’ANNA AU COMMANDEUR

Mon coeur, je dois prendre une décision des plus difficile pour notre avenir. Vous n’êtes pas sans savoir que mon état de santé s’aggrave de jour en jour. Je sais que votre amie refuse de répondre positivement à sa demande d’aide, mais j’ai entendu dire que la femme du Baron James possèderait plusieurs connaissances au niveau de la guérison. Je sais que tu voudrais qu’elle vienne directement ici, mais les conditions et le volume de prisonnier empêche une vie saine et son fils est si jeune. Prend soin de notre puce et je t’aime énormément.

MESSAGE DU CAPITAINE AU COMMANDEUR

Commandeur, je dois insister et m’opposer à la mise en cellule de l’ensorceleur Salim Le Rouge. Ses pouvoir de pyromancie en font une créature dangereuse et je nous ne sommes pas convenablement protéger contre ce genre de prisonnier. Depuis la mort prêtre de la forteresse la semaine passer, il faudrait minimalement demander un support additionnel à l’Ordre. Horace Ward a souvent été enclin à vous porter main forte dans le passer. Sinon, je sais qu’elle n’est plus la bienvenue en ces murs, mais la sorcière Esméralda pourrait minimalement nous apprendre à limiter les dégâts. Ceci n’est que le transport de l’inquiétude de mes troupes, mais je suivrai vos commandements jusque dans ma tombe, vous le savez bien. 

Ce n’est que sur l’étage des prisonniers de renom que les héros s’aperçurent que plusieurs noms connues furent un jour emprisonnés ici même. Salim le fourbe, Abidan Jared, Jessie Macdowne et Aktarus. Outre la présence de ces nom, l’une des cellules laissait entendre une mélopée chanté par un vieil homme.

‘Oh, bury me not on the lone prairie
These words came low and mournfully
From the pallid lips of a youth who lay
On the bloody ground at the close of day
Oh, bury me not and his voice failed there
But we took no heed to his dying prayer
In a narrow grave just six by three
We buried him there on the lone prairie
Oh, bury me not on the lone prairie
Where the coyotes howl and the wind blows free
Where there’s not a soul that will care for me
Oh, bury me not on the lone prairie

***

Le son provenant de la cellule d’Abe Braddock, tous retinrent leur souffle. Curt en avant, celui-ci tomba sur Salim Le Fourbe tenant un exemplaire du volume de comte nordique que la mère de James-Jay Braddock avait laisser. Il tira une dague et s’empala rapidement. Il prit le temps de chochotter quelques mots à l’oreille de Curt et sombra dans la mort. De son sang se répandent au sol, Ethan perçu une ressemblance avec quelques symbole qu’il y avait au mur. Godric pris alors le temps de les retranscrites pour permettre de comprendre la folie qu’Abe Braddock supportait entre ces murs.

«Elle nous a tous condamnés»
« Elle pensait avoir gagner son pari. Elle pensait avoir été plus fûté que la grande profanatrice »
« J’ai ramené le mal en Darion, je suis le mal de Darion. »
« Pardonne-moi Gabrielle. Pardonne-moi Jay. »
« Ma reine a besoin de son corps, la reine a besoin d’un vaisseau. »
« Elle me juge du regard, elle connait mon secret, elle a tout vue. »
« Je t’aime Elda, tu sens si bon. Je serais prêt à tout pour toi, je l’ai tué dans son sommeil pour toi. »
« Nossperre me l’a volé, il est parti avec, je sens son odeur quand il est avec elle, je dois le prévenir »
« Elle est revenu, elles rôdent, elle me veut encore, elle à besoin de son vaisseau. »

***

Le dernier étage menait vers une tout autre salle, un genre d’autel ou de lieu de culte ayant plutôt rapport au dieux nordiques qu’à une présence de l’empire. Un froid, intense était perceptible, c’est qu’une trappe menait encore vers l’extérieure, vers le toit de cette forteresse. Plus que cette salle à explorer… et aucune trace d’Abe Braddock…

***

James-FaceBien que tout le monde soit fébrile à l’idée de résoudre le mystère de la prison, pour Vegan, je pense qu’il y a laissé une partie de ses tripes au village. Le temple Karamain, ses mauvais souvenirs. L’œuf de dragons l’a vraiment achevé ! Je ne peux malheureusement pas comprendre cet attachement qu’il ressent pour ces créatures.

Je me dirige vers la tombe de mon père et je pense bien plus aux gens que j’ai laissés derrière ou bien à Son Père qui m’inquiète de plus en plus. Il a toujours été un peu intense avec les Dieux, mais depuis quelques temps, il comprend de nouveaux langages à tous les jours. Il nous parle à tous les jours de ce chemin qui lui a été tracé par les Dieux, de leurs volonté et que sa mission sur cette terre tire à sa fin. Tabaslac, si c’était la fin pour de vrai, je suis censé faire quoi moi ? Mon vrai père y ai pas mort tout seul dans cette prison, y va mourir avec moi sur un champ de bataille. Un champ de bataille, ça va tu vraiment être toute ma vie. Chienne de vie, je ne parle pas de celles que j’ai prises, mais bien de celle qui m’a été enlevé. Au fond, je peux surement comprendre ce que ressens Vegan, faudrait juste que je m’assois un peu pour mettre les choses en ordre dans ma tête… Pas aujourd’hui ! Je n’ai pas le temps! Cette prison va m’aider à comprendre mon passé, pour que je gagne dans l’avenir et après tout il y a tu autre chose que la victoire dans ce monde…

Curt-FaceÀ mesure que nous progressons dans la montagne, et dans la prison, nous trouvons des réponses aux mystères entourant Abe, mais aussi les questions s’accumulent. L’âme de Tim semble être aux prises avec un destin particulier. Je pense à deux hypothèses, l’une où il s’est élevé au rang des grandes castes divines, où l’autre où un maléfice aurait été réalisé lors de sa mise à mort… Ressentir l’ombre de sa présence dans l’œuf de dragon me pousse à croire à la première option. Je pris pour que ce soit le cas. Enfin, je commence à comprendre ce qui s’est passé dans Black Storm, et mes craintes depuis toutes ses années sont fondées. Abe a réellement adopté l’enfant née dans les limbes, et c’est de se gestes que sont perpétués tant de malheur…tellement de choses tournent dans ma tête : Abe, l’enfant démoniaque, Esmeralda, la Justice divine, Tim,… où était Brian? Surtout, où étais-je moi? Je sens que mes amis et mes proches ont souffert terriblement, et que je n’étais pas là pour les aider…le mal s’est établi dans le passé sans que je puisse l’en empêcher. J’ai bien l’intention de rectifier la situation maintenant, et d’en finir une fois pour toutes. Je sens que j’en ai la capacité.

Mon bras est béni. La facilité avec laquelle j’ai mis à mort cet Ogre, avant que Cyd ne fasse une chute mortelle, le prouve. Cependant, je le ressens, plus j’utiliserai cette aide divine, plus je m’affaiblirai. Et ce périple n’aide en rien mon état. Ça fait maintenant près de deux jours que nous fouillons la prison, que nous n’avons rien mangé. Je peine à avancer, ces blessures divines persistent et j’ai la tête qui tourne… Cependant, ces blessures, je les porterais jusqu’au bout, comme un fardeau ultime pour prouver ainsi ma valeur aux divinités. J’accomplirai ma tâche, et je leur monterai que les Hommes sont capables d’un tel altruisme, qu’ils méritent tous d’être épargné et sauvé du mal.

***

Ethan-FaceJe me sens un peu perdu dans tout ce qui se passe en ce moment. C’est comme si les dieux ne voulait pas qu’on découvre cet endroit et qu’on retrouve le passé de James. D’abord l’œuf de dragon dont l’énergie servait à créer le mal; ces répugnantes créatures d’Orc. Ensuite, un gigantesque Ogre enchainé qui nous barre la route. Pour terminer, une prison qui semble être empreint de magie démoniaque, comme si l’endroit entier était maudit. Je n’aime pas ce que je vois et clairement le père de James n’était pas un enfant de cœur. Tous ces écrits me donnent la chair de poule. J’ai hâte de quitter cet endroit pour retrouver la chaleur de ma forge. Malgré tout, j’épaulerai James où il ira. C’est mon devoir en tant qu’ami!

Cyd-FaceJ’en suis toujours aussi bouleverser. La visite de ce village rempli mon âme et mon cœur de joie. Le moment de méditation ma beaucoup aider. Mais Kylderrey pèsera mon cœur et lui seul pourra rendre son jugement sur mes actes. Ici, il y a des forces au-delà de nous, pauvre mortel, qui travaille. Les niches avec nos buste … mes ancêtres… Mais la niche vide de Tim… Je n’arrive pas encore à tout comprendre ou interpréter cette absence. Puis dans les dédales pour ce rendre à la prison il y a eu cet œuf, un œuf de dragon que ces sales Orcs ont profané. Et comme si je n’étais pas déjà suffisamment, déstabilisée, Curt me dit sentir l’énergie de Tim dans l’œuf et celui-ci est toujours vivant. Que me veulent les Dragons, comment dois je interpréter les signes… Je dois rester là et protéger l’œuf, faire revivre le village Karamain ou tout cela n’est qu’une épreuve de plus pour prouver ma loyauté et ma parole à mon Seigneur. Et je n’ai gère le temps de choisir car si je ne reste pas sur mes gardes ici dans cette prison, le risque est énorme. Tout ce que nous trouvons et voyons empeste la folie et le mal. Avec ce grand mal qui avance je remarque que Curt ressent autant le bien que le mal beaucoup plus, que ces dieux l’aide encore plus ce qui lui cause souffrance je le vois bien. Il voit sa fin arriver et malheureusement j’ai bien peur qu’il est raison. J’espère que nous nous trompons et que nous retrouverons une solution tout cela.