Livre 3 – L’ode aux soldats – Session 35

Nefheru, dans son infini sagesse, donna aux héros une connaissance universelle dans un domaine qu’il souhait. Pour Cyd Toltec, une seule demande était plausible. Où pourrait-il mettre la main sur Talranôg l’usurpateur ? Cette demande raviva aussi Ethan, car il devait mettre la main sur ce démon pour comprendre à quoi sert tout ce fer et toutes ses armes envoyer par les Wildfire. Nefheru refusa de donner cette réponse à Ethan, lui expliquant que de comprendre serait sa quête, mais donna la localisation de sa prison. Talranôg avait été fait prisonnier il y a de cela plusieurs années et c’est de cette prison que les héros pourraient questionner le félon.

d7ca3e97065d76d4c9e5e33c65049326Utilisant le portail de la tour de Nefheru, les héros se retrouvèrent au centre d’un cercle fait de monolithe. Ce lieu sacré semblait aussi être en plein centre d’un camp militaire venant de subir un assaut important. La surprise de leur arriver causa une impasse diplomatique entre les soldats du camp et les aventuriers de fortune. Le climat s’adoucit dès que le commandeur des troupes approcha le lieu. De part une linguistique différente, la discussion ne fut pas simple, mais le Commandeur sembla reconnaître le Karamain, juste assez pour baragouiner quelques mots dans un Norulius simple. Godric fut en mesure de convaincre le commandeur de le laisser incanter un sort permettant de mieux comprendre cette nouvelle langue. Godric indiqua que ce cadeau de son père leur permettrait de ne pas être contraint par des langues communes divergentes.

Le commandeur se présenta comme étant Sir Redginald, Commandeur de la compagnie des Lions Noirs et invita les aventuriers à continuer cette discussion dans sa tente de commandement. Sir Redginald était un homme d’une grande élégance et d’une prestance impressionnante. Mais, ce qu’on remarque initialement, c’est son imposante moustache rousse soigneusement trimée et agencée. Redginald amena les héros dans la tente de commandement où ils rencontrèrent le second de Redginald, Cameron, une prêtresse de guerre et dame Séandra, la ministre de la magie de la compagnie. Séandra attira l’attention, dû à son imposante stature, rappelant les femmes guerrières du nord, mais ayant une timide et douce voix très pétillante et jeune.

Ordre des Lions NoirLes Lions noirs sont des mercenaires de prestige accomplissant des missions périlleuses pour les nobles de la région. Ils sont présentement dans les basses montagnes pour accomplir l’assainissement des lieux. Des tribus Gnolls auraient établit des camps dans les montagnes et bloque la route commerciale du nord, devant passer par ces montagnes. Redginald connait le lieu où Talranôg serait possiblement enfermer. Sans mentionner le nom du dit démon, ou sans savoir vraiment si le lieu est une prison, Redginald parle d’un temple où des Karamain semble faire pèlerinage pour une divinité qui lui est inconnue. À la suite d’habile discussion diplomatique, Redginald laisse sous-entendre, que son dernier lieutenant, Sir Sebastian, aurait prit une division de la troupe pour investiguer les lieux. Une tour de magie au sud, aurait payer d’avance en leur demandant de retrouver un parchemin étant utile dans la création d’une ligner ancestrale pour les nobles du Sud. Sebastian est partie depuis quelques jours et aucune nouvelle depuis. Les Gnolls occupant les pensés de Redginald et le manque d’intérêt pour ce genre de contrat, le pousse à accepter l’offre de James-Jay d’investiguer les lieux à sa place. Redginald accueillant la nouvelle avec plaisir offre la somme de cinq cents pièces d’or pour le dit document.

La nécessiter de comprendre les écritures des monolithes pousse Godric à abandonner l’idée d’accompagner son cousin dans cette quête. Avec l’aide de Séandra, Godric devait trouver la localisation du lieu par rapport à Laggan pour ensuite lui permettre de recréer le rituel que Nefheru lui avait appris. Voulant ne pas laisser Godric seul, Ethan se proposa pour aider Godric dans ses recherches, mais le matin même de leur départ, Cyd fut prit de douleurs dans le bas du ventre. Les crampes étaient telles, que d’accompagner les James et Claudius mettrait possiblement en péril les tentatives de furtivité. Les Karamains sont reconnues pour avoir une santé de fer, mais souvent, le régime que Cyd s’impose, pousse l’ingestion de nourriture peu fraiche en cette saison. Quelques noix rancit peuvent passer, mais les fèves recueillies dans les greniers des Meldrums étaient probablement moins comestible.

af97ae90ccddbf9597f5a415d7d45ff0Se sont alors Ethan et Claudius qui accompagnèrent James-Jay dans cette mission de reconnaissance. Après une journée de marche sous la pluie battante, les aventuriers trouvèrent le temple à la lueur du matin. Le brouillard épais des montagnes rendait la vision du site plus complexe, mais ils furent tout de même en mesure de percevoir une tour flottante au-dessus du temple. Ce temple à l’architecture typique de l’empire semblait en bonne état. Des feux étaient perceptibles au loin, impliquant que le temple était habité. Deux moines gardaient l’entré et malgré l’appel de James-Jay, ceux-ci restèrent de marbre à la venue des trois hommes. Ce n’est qu’à une courte distance que les deux moines prirent contacte avec eux. Leur voix semblait chaotique rappelant d’avantage des croassements d’une corneille qu’à la parole d’homme. Cependant James-Jay réussit à négocier le passage. Ils avancèrent dans l’esplanade muni de multiple colonne et de deux statues d’anges guerrier au fond, menait vers les portes du temple. Au beau milieu de la cour, Claudius perçu un danger imminent. Des formes bougeaient dans le brouillard qui surplombait légèrement les lieux. Celui-ci eu assez de temps pour prévenir les autres, que les deux moines gardant l’entré fient volte-face et attaqua. Une dizaine d’homme-corbeau sortie des ombres tentèrent de à mort les héros. Le combat fut rapide, mais même si deux gargouilles descendues du haut des colonnes s’ajoutèrent au combat, les héros sortirent vainqueur de la bataille. Ethan, ce paya aussi le luxe de poursuivre l’un d’entre eux dans le temple l’empêchant de fermer les portent et les embarrer à l’extérieur.

Reprenant leur souffle quelques instants, ils pénétrèrent à l’intérieur. Alors que la salle principale du temps semblait droit devant, un bruit de gazouillis provenant de leur droite attira leur attention. La gauche semblait donner sur d’autre salle et le pentagramme peint au sol devant eux présageait une complexité à venir, surtout sans les connaissances de Godric. Ils prirent par la droite et tombèrent sur une salle de banquet lugubre. Les foyers centraux à la salle avaient sur leur broche plusieurs restant de cadavre humain et Karamain. Complètement nu et emballer sur la broche, les corps en décrépitude, semblait être le festin de créature, surement la source de ce bruit précédemment entendu. Deux charognards rampants firent irruption dans la salle était sagement dissimuler dans le toit de la salle. Ces créatures n’eurent pas été un grand défit de taille, mais imposa de grande question sur la situation du temple et la raison du non-retour des troupes de Sébastian. Le pentagramme au sol, intriguant encore plus les aventuriers, forcèrent l’exploration de la salle de gauche. Ils furent en mesure de trouver les cellules des moines moineau du temple. Quelles que dizaine de petite chambre, tous vide laissa présager que les premiers affronts étaient possiblement le seul groupe de moine protégeant les lieux.

a5b35dfb55deccd0b0c6ed49f3e88b2bL’étude du pentagramme étaient alors une inquiétude présente pour le groupe. Alors que James-Jay et Ethan discutait de l’attente de Godric pour la suite des choses, Claudius perdit patience et s’embrassa d’effacer l’une des branches du symbole, se disant que l’effacement des runes effacerait le mal qu’incarnait celui-ci. Dès qu’une des branches prit contact avec le pied de Claudius, des armures et armes vivante foncèrent sur les aventuriers dans ce corridor étroit. La rapidité des lames permis à celle-ci de percer les rangs pour atteindre Claudius, pendant qu’Ethan et James bloquait les armures vivantes montant à l’assaut. Le combat fut rude, mais le résultat restait positif. Maintenant, le chemin était libre. Lors du combat, il avait remarqué que le corridor avait une porte à droite, menant vers un autre chemin. La porte simplement fermée, menait sur une petite salle avec une bibliothèque et une statue d’ange à l’allure féminine, mais ayant le visage détruit. La salle était éclairée par de simple bougie accrocher au semble et beignait la salle dans une lumière faiblement teinter de rouge. Au pied de la statue, ont pouvait y voir le corps d’un des membres de la compagnie des Lions Noirs. Dû à ses habillements, possiblement Sébastian. Claudius approcha le corps pour en examiner son état. En s’agenouillant, une ombre ailés sortie de la statue et attaqua le Jaramain. Deux autres ombres sortirent de derrière la bibliothèque s’attaquant à James-Jay et Ethan. Pour la première fois depuis sont acquissions, la lame de Curt s’avoua un allier indispensable contre ce genre de créature. La lame devint lumière blanche de vive et les ombres trépassèrent rapidement sous les virtuoses attaque de James-Jay. Le combat fut tout de même rude, et les blessures subit lors du combat contre les armures animées aggravait la situation. Un repos s’imposait.

Après quelques minutes de repos dans cette salle, les héros mirent la main sur le document que Sébastian avait tant cherché. Ricanant de la facilité avec laquelle les jeunes nobles avaient fait des centaines de pièces d’or, Claudius perçu une enclavure dans le mur devant la porte. Ethan utilisa l’outilleur des Wildfire pour ouvrir le passage. Celui-ci donna sur une salle de trésors dérober. Surement l’accumulation des butins de ces moines moineau pris sur les corps dessécher des pèlerins approchant le temple. Plusieurs objets d’art et plusieurs pièces remplissaient les coffres de la salle, mais la pièce maitresse du trésor, une arbalète lourde d’une création artisanal exemplaire réveilla une avarice profonde chez Ethan. Alors qu’il multipliait les plans bizarroïdes pour retourner le trésor en sureté, entre les mains de Godric et de Cyd, James-Jay imposa son autorité pour lui demander de poursuivre l’investigation des lieux. Ethan ressaisissant le bon sens, accompagna son seigneur vers la salle centrale du temple.

La porte mena sur une grande salle caverneuse et sphérique étant couvert d’un tapis d’eau et possédant un énorme puit de lumière en son centre, expliqua l’accumulation d’eau. Au centre de la pièce un monticule avec un grand trône et un géant assis sur ce même trône. C’est de ce monticule que les chaînes tenant la tour flottante comme une ancre terrestre. Claudius puisa dans ses pouvoir Jaramain et transforma le lac artificiel en glace fine et sécuritaire. Ils avancèrent sur cette glace et vers ce géant. Celui-ci regarda les aventuriers et demanda la raison de leur présence. Ceux-ci expliquèrent la raison de leur venu et demandèrent de voir le prisonnier de cette tour. Le géant rétorqua qu’il les laisserait passer s’il pouvait répondre à cette énigme.

5b9dd8528c085c20a6e2e886fee50c9d

On peut le perdre ou en maquer, le couper ou être à bout et mon dernier est la fin de tout.

Rapidement, les trois hommes trouvèrent la réponse en le mot souffle et ceci poussa le géant à ce lever d’un bon. Il ria fort de bon cœur et avoua au héros que jamais, une énigme permettrait de passer dans son temple. Il prit une corne fait d’argent et d’ivoire accrocher à sa ceinture et souffla à celle-ci. Le son du cor résonna dans la salle et cinq barbares sortirent des ombres. Ceux-ci crièrent leur haine et invoqua leurs dieux en attaquant les héros. Le géant disparu comme par magie dès le début de l’escarmouche. La glace de Claudius aida grandement le combat, imposant un risque à ceux désirant de déplacer rapidement. Claudius puisa alors dans ses réserves magiques un lévita au-dessus de la mêler pour utiliser son arc efficacement. C’est alors que le géant fut en mesure de réapparaitre et se sont sous les traits d’un ogre-mage que Claudius perçu l’ennemi à abattre. L’ogre mage joint ses mains ensemble et invoqua une énergie magique sous forme de cône de glace et pesta à Claudius ceci :

Tu me semble un amateur de glace, goûte à celle-ci pour voir !

Meurtri par le froid, Claudius dû redescendre au sol, mais l’ogre-mage le prit en chasse. Claudius fut le premier à tomber au combat, et ensuite James, aillant pourfendu plusieurs barbares, succombât aux blessures. Seul Ethan resta debout, tel un pilier nordique. L’ogre-mage était le dernier ennemi à abattre et celui-ci semblait encore capable. Les coups affluaient de part et d’autre et c’est lors d’un dernier et ultime coup d’épée longue d’Ethan fut en mesure de terrasser le monstre de 8 pieds de haut. Ethan voyait flou et il était en mesure de sentir chaque battement de cœurs dans ses temples et sa tête lui faisait un mal de fou. Ethan venait acquérir plusieurs pouvoir magique et l’utilisation nouvelle semblait lui demander une énergie qu’il n’était pas encore en mesure de maîtriser parfaitement. Il s’agenouilla prêt de James pour vérifier son état et avant même que celui-ci puisse voir à ses blessures, d’autres moines moineau firent irruption dans la salle. Cependant derrière eux, Ethan fut en mesure de voir un visage familier. Cyd fit irruption dans la salle armer de sa fidèle lance. Alors que son lynx agrippait l’arrière-train de la volaille humaine, Cyd abattit une savate sur l’occiput d’un autre moine.

Ethan fit volteface, apercevant un homme accroupi vers le corps de Claudius. Il s’agissait de Godric venant d’apparaître dans la pièce. Godric tourna la tête vers Ethan et s’écria « qu’est-ce que tu attends ? va aider Cyd, James est Ok, mon père veille sur lui ! » Ethan sourie et se releva péniblement. Il prit une grande inspiration et chargea les moines.

Retour