Rohan Broadhurst

Yrgach

“Les informations sont peu nombreuses expliquant la raison pourquoi Rohan travaillait sur ce démon en particulier. Cependant, on sait que la demande de paiement provenait d’un particulier, puisque Rohan explique avoir été surpris que la dame venu négocier le contrat était remarquablement riche, pour quelqu’un ne représentant pas un noble, un royaume ou un ordres quelconque.”

Sommaire des notes de Rohan : Talranôg fut surpris de la demande, puisque mon projet phare n’était nullement sur ce sujet. J’ai piquer sa curiosité et je pense que sa soif de connaissance, le poussa à coopérer plus facilement. Talranôg, me dit qu’Yrgach est connu comme étant un démon virulent et propageant sa progéniture plus rapidement que les maladies. Son désir reste toujours dans la corruption et la perversion des instituts jugés incorruptibles et ayant des desseins pieux et bon. Yrgach, possiblement une puissante succube, frappe rapidement aux coeur des ordres et préfèrent de loin les ordres religieux. Ce que Talranôg m’annonça était très prometteur. Si ce démon était de retour sur le plan terrestre. Il ajouta qu’il possédait son vrai nom et qu’il serait en mesure d’aider si on en payait le prix. Vu qu’avoir son nom requiert la libération de mon captif, il a été convenu d’avoir uniquement la possibilité de localiser la descendance et la présence d’Yrgach sur le plan. Le prix fut grandement élevé, mais ma cliente fut capable, voir rapidement en mesure de compléter toutes les demandes du Yugoloth. Cependant, le rituel demander me semble incomplet. Ma cliente est beaucoup plus compétente que moi et je suis certain qu’elle sera en mesure de finaliser l’incantation, car il me semble que l’essentiel est disponible.

“Malgré le fait que le rituel ne soit pas complet, Rohan semble avoir travaillé sur plusieurs piste de solution, mais son travail semble tourner en rond. Ses notes indiques qu’il tente de rejoindre la cliente pour lui permettre de l’aider dans son travail. Il indique dans sa lettre qu’il veut travailler sur la solution, car il juge que l’information ne doit pas être détenue que par une seule personne, surtout que Talranôg indique que le démon semble avoir une préférence pour Darion. Rohan semble avoir reçu une lettre de la cliente, mais celle-ci reprend uniquement des lignes d’une fables d’un vieux conte nordique. Il a cependant détecter que la lettre possède un poids magique, mais n’est nullement en mesure de la décrypter. Ses notes indiques qu’il à placer les lettres de correspondance avec son grimoire.”

***

Errtu

“Les informations sur ce démon se retrouve uniquement dans un passage dans les nombreux ouvrage portant sur le purge de Razicakra. Il mentionne Errtu dans les passages où celui-ci parles des négociations pour savoir qui est l’employeur de Talranôg. Il vient alors sur le sujet des âmes que Talranôg à déjà remis à celui-ci.“

Sommaire des notes de Rohan : Yua-Pel étant une âme étant souvent théoriser comme celle étant entre les mains de Talranôg, je pousse souvent pour connaître les dénouements de son acquisition. Celui-ci me parles de cette âme comme étant la plus simple d’acquisition, car le gardien était déjà mort depuis plusieurs dizaines d’année et son successeur avait aussi passer l’arme à gauche, sans avoir eu le temps de trouver un autre gardien. L’héritier de l’âme aurait été au bord du gouffre le poussant à tenter d’utiliser des rituels dont il ne maîtrisait pas les connaissances. Il tentait d’invoquer l’aide d’un dieu nommé Neferhu. Talranôg m’apprit que Neferhu n’était pas un dieu proprement dit, une entité puissante certe, mais nullement au service des hommes et que ce genre d’invocation sans destinataire réelle, illuminait comme un phare dans les limbes. Talranôg tenta alors de prendre contact et fut en mesure d’entretenir le mythe de Nefheru. Le seigneur de guerre était sur le point de perdre ses terres et cherchait connaissance et aide. Talranôg aurait fabriquer un poinçon magique permettant de faire une marque et celle-ci rendrait l’arme ou l’armure magique. Le poinçon avait ses limites, mais l’échange contre l’énergie du marteau, réceptacle de l’âme, semblait peu chèrement payer pour le mortel en question, ne comprennent surement pas la valeur de celui-ci. Les fils du seigneurs tentairent de reprendre contact avec Nefheru, lorsque le poinçon était inutilisable, mais le Yugoloth avait plus aucun intérêt de répondre. Entre temps, un démon nommé Errtu contacta Talranôg, car celui-ci cherchait à obtenir de l’armement efficace pour ses armées. Voyant une opportunité se présenter, La famille du seigneur nordique avait été cupide, mais ils restaient d’excellent forgerons pour des humains. Talranôg me raconte cette histoire avec une énorme fierté et vanité que ceci m’a dégoûté pour cette famille de forgeron. Celui-ci repris contact avec les mortels et échafaude une histoire d’aide à la création d’une arme magique supérieure requis par Nefheru pour gagner une guerre cosmique. Incitant les mortels en question à sacrifier leur travail, contre un accès limité à des incantations. Une fois, le culte créer et le système en marche, Talranôg a réussi à vendre ce culte pour un prix fort à Errtu.

“La suite des information recueillie par Rohan est contenue dans plusieurs correspondance entre plusieurs membre de l’ordre. La mention d’Errtu est souvent effectuée, car plusieurs culte en son nom semble fortement rechercher Talranôg. Rohan suspecte qu’il recherche l’ame de Yua-pel, qui possèdent immensément plus de valeur. Errtu semble avoir beaucoup de ressource, Rohan raconte qu’un seigneur de guerre Urumain d’Avinther serait à la botte d’Errtu et que celui-ci progresse très rapidement vers la prison de Talranôg, ceci inquiètes au plus haut point les gens de l’ordre. Les dirigeants ont alors dissous l’ordre, devenant clandestin espérant dissoudre la localisation de la tour. Rohan insiste pour rester et aider à trouver les informations sur Razicakra.“

***

Razicakra

“Les informations acquises par Rohan sur le sujet semble vaste et confirme les légendes racontée par Aktarus. Les seules choses qui ajoutés sont sur la théorie des réceptacles renfermant la puissance de l’âme et la puissance magique requise pour faire ce genre de manipulation. Les premières notes portent sur la localisation probable des gardiens et de la progression de Talranôg.“  

Sommaire des notes de Rohan : on divise les âmes en trois catégories. Les âmes protégé par les gardiens, les âmes que Talranôg possèdent encore et celle remise à son employeur. Pour les âmes protégé, il est simple d’en trouver la localisation, car plusieurs temple Karamain possèdent des chambres de méditation permettant de localiser les gardiens. Seul les gardiens ou ceux possédant un morceau d’âme de Razicakra peuvent utiliser les chambres en question. Ce serait de cette méthode que Talranôg fut en mesure de mettre la mains sur plusieurs âmes. Il suffisait de trouver une âme et la quête était pour avancer d’elle même. Pour sécuriser son investissement dans sa quête Talranôg m’explique qui filtre le nombre d’âme pour toujours secrètement en garder une ou deux, question de rester indispensable au yeux de l’employeur. Yua-Pel serait la première âme qu’il aurait trouver, utilisant un item indispensable, fourni par une cliente avec qui j’ai fait affaire pour un contrat sur un démon nommé Yrgach. L’item en question serait le fémur d’un magicien puissant, ayant vécu il y a de cela plusieurs années. Je me suis toujours demandé pourquoi cette cliente en connaissait autant sur Talranôg. En comprenant les liens qui unissent ce fémur avec Yua-pel, j’ai alors compris pourquoi des agents d’Errtu nous cours après. Il à surement été en mesure de comprendre le lien entre Talranôg est les âmes et possiblement qu’il comprend leur valeur et puissance.Si mes calculs sont bon, l’employeur aurait potentiellement 4 âmes en sa possession et Talranôg en aurait 2. Nul besoin de vous dire que j’ai tout tenter pour les obtenirs, mais sans succès. les 6 autres étant encore gardés par les gardiens de Razicakra et sur hautes protections des peuples Karamains. Avec l’invasion du Cal’Anor, des diplomates Karamains, recherchait un moyen de protéger l’âme étant en possession du grand temple. Se tournant vers nous pour de l’aide, l’organisation a joué d’influence auprès de certains Ducs de Darion pour leur faire prendre part à la guerre. Le gardien et l’âme nous fit confier, le supérieur de notre ordre c’est occuper de protéger les deux personnellement et le temple Karamain fut volontairement détruit au Cal’Anor.

“Les théories sur la création le sectionnement des âmes et des incorporations dans leur réceptacle semble impliquer une magie nécro-mantique d’une puissance phénoménale. Dû à la nature de la magie utiliser, les théories précise que la procédure implique que Razicakra démontre une énorme maîtrise d’elle-même, mais à cause du manque d’information, Rohan possède des craintes à savoir si le dragon fut transformé ainsi par sa propre volonté ou piégé par un culte quelconque. Dans ses recherches Rohan précise que tous ceux cherchant à unir les âmes sont des félons ou des mortels cherchant puissances et gloire. Aucun céleste ou formation Clérical recherche l’unification. Les Karamains, semble servir de gardien, mais aucun d’entre eux semble vouloir ressusciter Razicakra.“  

 

“L’évaluation de la puissance des réceptacles semble remarquable et dépend de l’âme elle-même. Une fausse aura permet de dissoudre toute tentative de localisation magique et les âmes semblent posséder une volonté d’elle même. Yua-Pel était fusionné avec un maillet et l’âme de Omael avec une paire de binocle. Nul indication, semble être parfaite sur la description des items. Selon Rohan, les items serait sensiblement des items ordinaires, permettant de mieux les dissimulés.“    

Retour